#CHALLENGE AZ - ORIGINES






Dans quelques jours, Nous y serons !



Nous allons tous découvrir ce que chacun a écrit ! Une autre manière de transmettre et de partager ! 



J’ai trouvé dans le très beau libre « ORIGINES – Pensées de Sages Africains »,  de Danielle et Olivier Föllmi,  ces quelques mots, qui à mon sens, s'appliquent très bien aux Généalogistes amateurs que nous sommes,



« Dans la foret quand les branches des arbres se querellent, leurs racines s’embrassent »



Ce proverbe africain invite à un retour aux sources qui fécondent, qui vivifient, unifient et donnent sens à la diversité du monde.

Les branches ; l’apparence, le visible, le tangible sont les paroles de la vie.

Ses milles fleurs sont l’humanité dans sa multitude d’individus, de races, et de groupes,





« Les mots ont une vertu essentielle. »

« Quand ils sont vrais, sensés et sincères, ils soignent 
« les cœurs qui pleurent »

« Ils servent à régler les conflits entre maris et femmes, 
parents et enfants, frères et sœurs, »

« A entreprendre et à mener à bien les initiatives communautaires « 

« Et à atténuer les souffrances »

« Les mots sont sacrés »

Pensées de Aminata Traoré



« Si vous voulez sauver des connaissances »

« Et les faire voyager à travers le temps, »

« (…) confiez-les aux enfants. »

Un vieil initié bambara cité par Amadou Hampâté Bâ



« Ecoutez les ancêtres, l’esprit, les arbres et les animaux »

« Soyez à l’écoute de toutes ces forces qui viennent nous parler »



Sobonfu Somé



« Toute naissance est la renaissance d’un ancêtre »

Tradition orale africaine



« Si la branche veut fleurir, qu’elle honore ses racines ! »

Pacère F Titinga



« Mais qu’est-ce que la culture après tout, sinon une série d’actes de communication »

Barnabé Laye



« En Afrique, quant un Vieillard meurt »

« C’est une bibliothèque qui brûle »

Amadou Hampâté Bâ



« Quand on ne sait pas où l’on va, »

« Qu’on sache d’où l’on vient »

Tradition orale Sérère





Se rappeler, transmettre, partager, et conserver cette mémoire orale ou écrite  pour les générations futures,  voilà un défi que j’essaye tous les jours de relever !



Bon courage à vous tous, et rendez-vous au 31 mai !

Véronique