#challengeAZ- G



 
GENDARME


Barthélémy Gabriel Auguste GUERIN nait le 7 septembre 1896 à 11 heures du soir, à l’Ouvrenière, sur la commune de TREIZE SEPTIERS (85). 
Il est le fils de GUERIN Jean, cultivateur, âgé de 49 ans, et de HERBRETEAU Victorine, son épouse, âgée de 42 ans, cultivatrice.











Rien ne prédestinait Barthélémy à une carrière dans la Gendarmerie !

Barthélémy connait une jeunesse quelque peu tumultueuse pour l’époque.

D’abord valet de ferme, il devient tireur de sable de rivière à Montaigu.





Un dimanche de Pâques, alors qu’il assistait à la messe dans le fond de l’Eglise avec ses copains, il commentait à mi voix les derniers potins du bourg et discourait sur les tenues vestimentaires de ces dames. Le Curé excédé par ces chuchotements, se déplaça en personne pour sermonner les jeunes garçons, et leur reprocher leur comportement. Et d’ajouter que s’ils se présentaient à la sainte table, il ne leur donnerait pas la saine hostie.

Faire ses Pâques pour un chrétien était une obligation. Les lascars, Barthélémy en tête sortirent de l’église. Cette année là, et pour la première fois, ils ne firent pas Pâques !

 

Il n’y avait pas de bagarre à Montaigu ou à la Boissière, sans que Barthélémy n’y soit mêlé.




Un soir qu’il avait passablement bu et s’était bagarré, il fut emmené au poste par les gendarmes pour dormir au « violon ».
 











Le lendemain matin, l’Adjudant lui conseilla de s’engager dans la gendarmerie. Barthélemy réfléchit quelques instants et signa la demande.





C’est ainsi que Barthélémy passa du camp des fauteurs de troubles à celui des représentants de l’ordre.

De la guerre 14/18, il est revenu avec quelques blessures, lesquelles ne semblaient pas le gêner, mais qui lui permettaient de toucher une petite pension d’invalidité.






Le «petit dur» s’était mu en personnage respectable.

Il se marie le 8 juin 1926 à LA BOISIERE DE MONTAIGU avec Marthe RICHARD, (tante de ma Maman) – mariage double puisque le Frère de Marthe – Marcel RICHARD- se marie le même jour.





Barthélémy et Marthe vécurent ici et là au gré des mutations de la gendarmerie. Il leur manqua sans doute des enfants pour être tout à fait heureux.

Une fois à la retraite, ils vinrent s’installer à MONTAIGU, dans une petite maison qu’ils firent construire par l’Entreprise où Barthélmy  avait été tireur de sable dans sa jeunesse.












Barthélémy décède à MONTAIGU le 4 Janvier 1975, il avait 79 ans !

Sources – photos familiales –Texte écrit d’après Les souvenirs écrits de C. Lebreton, cousin de ma Maman. Archives Vendée.