LETTRE L comme Louis - Poilu - Mort pour la France #CHALLENGE AZ

L comme Louis - Poilu - Mort pour la France


Le frère de ma Grand-Mère, AVERTY Louis Donatien Marie, est né le 31 MARS 1894 à Saint Lumine de Coutais (44)


Transcription de son acte de naissance
"l'an mil huit cent quatre vingt quatorze le trente et un du mois de mars à cinq heures du soir, par devant nous BIRON Joseph maire officier de l'état civil de la commune de SAINT LUMINE DE COUTAIS, canton de Saint Philbert de Grandlieu, arrondissement de Nantes, département de la Loire Inférieure, est comparu AVERTY Louis, âgé de vingt neuf ans, cultivateur, domicilié au Village de la Barre en notre commune, lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin né aujourd'hui trente et un mars présente année à une heure du soir, de lui déclarant en sa demeure et de THOMAS Marie, âgée de vingt trois ans, cultivatrice son épouse, et auquel enfant il a déclaré vouloir donner les prénoms de Louis Donatien Marie. Ces présentation et déclaration  ont été faites en présence de CHIFFOLEAU Pierre, âgé de soixante huit ans, de SALAUD léobin âgé de cinquante neuf ans. Ces deux témoins cultivateurs, domiciliés au village de la Barre, en notre commune, et voisins de l'enfant. Lecture faite du présent acte aux comparant et témoins, nous l'avoir signé en leur présence, ... deux n'ayant su le faire, de ce enquis lesdits jour mois et an".


 
Il est inscrit sous le numéro 4 de la liste du canton de St Philbert de Grandlieu (44), numéro matricule 2168 du recrutement et classé dans la 5ème partie de la liste en 1914 – Ajourné pour cause de faiblesse – Classé dans la première partie de la liste en 1914 avec la classe 1915 – « BON SERVICE ARME »
Il est ensuite incorporé à compter du 15  décembre 1914 au 52ème régiment d’infanterie coloniale (anciennement 2ème régiment mixte colonial) – Il est arrivé au corps et soldat de 2ème classe le 16 décembre 1914, numéro matricule 2ème 12117 au corps - CI 1914 - 2165 au recrutement Nantes






Louis AVERTY est décédé le 24 JUILLET 1916 à l'Hôpital sanitaire régional de BROONS (Cotes d'Armor) de suites de maladies contractées aux armées.
Il est enterré dans le carré militaire de BROONS (carré 1- rang 2 - n° 34) *
 











A Saint Lumine de Coutais, comme dans beaucoup de communes françaises, un monument aux morts a été édifié. 
  


On y retrouve le nom de ce grand oncle.







Transcription de son acte de décès
"Le vingt quatre juillet mil neuf cent seize, à quatre heures du soir, AVERTY Louis Donatien Marie, profession de soldat au 52ème régiment d'Infanterie coloniale, né à Saint Lumine de Coutais (Loire Inférieure) le vingt  trente et un mars mil huit cent quatre vingt quatorze, célibataire, domicilié à (en blanc) est décédé à l'Hôpital sanitaire n° 42, y est mort pour la France. Dressé le vingt quatre juillet mil neuf cent seize, à six heures du soir, sur la déclaration de Victor Lerin, cultivateur à Broons, agé de trente neuf ans, et de Louis Lagoutte, Receveur buraliste à Broons, agé de soixante six ans, qui lecture faite ont signé avec nous Charles Saliou Maire, approuvé la radiation d'un mot nul".




* Carré militaire Broons
Le carré militaire du cimetière de BROONS comporte 127 tombes au total, dont :
123 tombes de la 1ère Guerre Mondiale
4 tombes de la 2nde Guerre Mondiale
Les soldats de la 1ère Guerre Mondiale sont décédés à la Communauté des religieuses de BROONS, réquisitionnée pour servir d’hôpital militaire.

Depuis les années 20, jusqu’en 1978, l’entretien du carré militaire fut confié à Monsieur LAGUITTON Henri (père), et au décès de celui-ci, son fils Henri, pris le relais. Durant cette longue période, les tombes des soldats furent parfaitement entretenues, avec peu de ressources, puisqu’il n’existait pas de comité du Souvenir Français à Broons à cette époque.

Mission du Souvenir Français :
·       conserver la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour la France,
·       veiller à participer à l’entretien de leurs tombes, tant en France qu’à l’étranger, qu’ils soient connus ou inconnus
·       transmettre le devoir de mémoire aux générations successives.

  
Sources - mémoires des Hommes, Mémorial GenWeb, Wikipédia, Etat civil Mairie Broons, Archives 44