#ChallengeAZ - X



X comme lettre qui n’existe pas
dans l’alphabet breton

Le challenge AZ ne pourrait exister avec l’alphabet breton.

Le breton est une langue bien particulière. Et il possède sa propre orthographe.

Faut-il y voir le signe d’une certaine pudibonderie ? En tout cas, en breton, le X et le Q n’existent pas. Pas non plus de C utilisé seul. Les noms de famille comme Quemeneur ou les noms de ville comme Quiberon devraient s’orthographier Kemener et Kiberen. De même, Coadic devrait s’écrire Koadig.

A l’inverse, le breton possède deux lettres que le français n’a pas ; le CH et le C’H. On les retrouve dans des noms propres comme « Le Bolloc’h », ou dans sa version assassinée par l’état civil « Le Bolloch ».
A noter aussi le Ñ prononcé comme un N nasalisé, qui existe également en espagnol. Les gens qui s’appellent Fañch par exemple, n’ont toujours pas le droit d’écrire ce Ñ sur leurs papiers officiels, parce que ce n’est pas une lettre française.

Egalement «  barré » symbolisant le son « ker », normalement interdit à l’état civil mais que certaines familles ont conservé, non sans galère.

L’alphabet breton se présente ainsi ;

A-B-K-D-E-F-G-H-CH-C’H-I-Y-J-L-M-N-O-P-R-S-T-U-V-W-Z
 

Sources ;
Bretons Magazine n° 109 – Mai 2015
Le cours de Breton pour tous  - Editions Disques Omnivox